Les possibilités de remboursement pour la naturopathie

Les possibilités de remboursement pour la naturopathie

Les possibilités de remboursement pour la naturopathie.

Par conviction ou simplement pour chercher un complément à la médecine allopathique, de plus en plus de Français ont recours aux médecines douces en France depuis quelques années. Et la naturopathie en fait partie puisque classée comme médecine traditionnelle occidentale par l’OMS. Mais, malgré ses bienfaits, la naturopathie n’est pas remboursée par la Sécurité Sociale et peut donc être coûteuse. Il est cependant possible d’obtenir des remboursements afin d’alléger vos dépenses.

 

                Rappel sur la naturopathie.

La naturopathie est une pratique traditionnelle. Elle mise avant tout sur la stimulation des mécanismes naturels d’auto-guérison du corps. Pour ce faire, votre naturopathe va activer ou renforcer ces mécanismes, non pas pour supprimer vos symptômes, mais pour aider votre corps à lutter contre la cause du problème. La naturopathie contribue ainsi à la promotion d’une santé globale et durable par un travail sur l’hygiène de vie, qui ne se substitue jamais à la médecine conventionnelle mais  la complète.

Pour aider votre corps à faire face au déséquilibre qui l’habite, votre naturopathe utilise différentes techniques complètement naturelles parmi lesquelles on peut retrouver la phytologie, la nutrition, l’aromathérapie, l’hydrologie, la relaxation, le massage, la réflexologie  ou encore les techniques de gestion du stress.

                Les différents remboursements possibles.

Malgré l’intérêt des Français pour la naturopathie, ou même pour les médecines douces en général, la Sécurité Sociale ne rembourse pas encore ces pratiques. Il existe cependant des moyens d’obtenir des remboursements pour que vos dépenses en naturopathie soient couvertes au moins en partie.

Les complémentaires santé.

Les complémentaires santé ont compris l’engouement des Français pour les médecines douces et leurs vertus. De ce fait, de plus en plus de contrats incluent une garantie de remboursement pour ces pratiques non conventionnelles. Il existe, aujourd’hui, deux types de remboursement pour la naturopathie, et plus globalement pour les médecines douces, qui dépendent de votre niveau de garantie, mais aussi de l’organisme auprès duquel vous avez souscrit votre contrat :

  • Le forfait par acte : il consiste à accorder à l’assuré un remboursement fixé par consultation, pour un nombre de séances défini par an ;
  • Le forfait annuel: il correspond à un budget annuel alloué à l’assuré pour sa pratique de médecines douces. Puis, une fois le budget utilisé en totalité, les montants dépensés seront à nouveau à la charge de l’assuré.

Pour bénéficier de ce remboursement, pensez tout d’abord à vérifier si la naturopathie, ou toute autre médecine douce que vous pratiquez, est bien prise en compte dans vos garanties. Si c’est le cas, il vous faudra, après votre séance, envoyer une facture à votre mutuelle.

Les Chèques santé.

Les Chèques santé sont une autre alternative au financement de vos séances  de naturopathie si votre praticien y a adhéré. Tout comme les tickets restaurant ou les chèques vacances, le Chèque santé est financé par les entreprises pour leurs salariés, mais il peut aussi être offert aux clients de certaines mutuelles ou de certains courtiers en assurances. Seulement, ce titre prépayé n’est dédié qu’à la santé, que cela soit auprès des professionnels de santé (généralistes, chirurgiens-dentistes, spécialistes…), des thérapeutes du bien-être (naturopathe, acupuncteur, etc.) ou des praticiens de santé comme les chiropracteurs ou les psychologues.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *